Télécharger Black Heaven (Kacho Ohji) – INTEGRALE

[13/13] VOSTFR | Qualité TVRIP

Black Heaven (Kacho Ohji) - INTEGRALE

Black Heaven (Kacho Ohji) - INTEGRALE

Black Heaven (Kacho Ohji) - INTEGRALE

Année : 1999
Genre : Musical / SF
Réalisation : Yasuhito Kikuchi
Character design : Kazuto Nakazawa
Directeur artistique : Satoshi Kuwahara
Directeur de l’animation : Tomo Saeki
Créateur original : Hiroki Hayashi
Animation : AIC / Studio A.P.P.P.
Nombre d’épisodes : 13 (x 25 minutes)

Black Heaven (Kacho Ohji) - INTEGRALE

Oji Tanaka est un type banal, un simple employé comme tant d’autres, qui n’a aucun goût à la vie. Il a une femme et un enfant avec lesquels il ne partage pas grand chose. Pourtant, la vie d’Oji n’a pas toujours été aussi morne. En effet, Oji faisait partie autrefois d’un groupe de rock appelé Black Heaven dont il était le leader sous le nom de Gabriel Tanaka. Cette époque est totalement révolue depuis une quinzaine d’années et la chose qui le lie à elle est une précieuse guitare, la « Flying V ». Toutefois, un beau matin, il réalise que sa femme vient de jeter sa Flying V ! Impossible de la retrouver…

Oji est complètement désespéré. C’est alors qu’intervient Layla, une belle jeune femme qui vient d’être engagée dans sa société. Layla lui dit qu’elle est fan des Black Heaven et qu’elle aimerait passer une nuit avec lui. Elle le ramène alors dans un endroit spécial : une sorte de vaisseau spatial où il retrouve sa Flying V chérie.

Layla lui fait comprendre qu’il est le dernier espoir pour l’humanité dans une lutte spatiale contre des extraterrestres. Ils ont besoin du son de sa guitare… Oji, va-t-il être à la hauteur et retrouver son âme de rocker ?

Nom de la release :Kacho.Ohji.INTEGRALE.Fansub.VOSTFR.TVRIP.XviD-ETF

Commentaires

Dès le générique de début, assez bizarre il faut bien le dire, on réalise que Kacho Ohji ne va pas être une série d'animation tout-à-fait comme les autres. Mais il ne faut pas s'y tromper, ce générique n'a en fait aucun réel rapport avec le contenu de la série elle-même! D'un point de vue visuel, on reste dans les standards habituels d'AIC, c'est-à-dire un budget apparemment limité, un character design typique, simple et irrégulier et des décors assez quelconques.

L'animation elle aussi assure le strict minimum et on notera que cetaines scènes sont allègrement réemployées à plusieurs reprises. Seules quelques scènes de bataille semblent avoir fait l'objet de plus de soin et bénéficient de l'apport d'animation digitale. Heureusement, le réalisateur rattrape le coup grâce à une mise en scène dynamique et originale qui fait oublier le côté un peu "cheap" de la série.

Un autre facteur qui permet d'oublier les faiblesses visuelles, c'est le scénario habile et imaginatif, qui mèle avec bonheur vicissitudes de la vie quotidienne, humour, science-fiction et hard rock pour nous offrir une histoire profondément originale qui nous fait sortir des sentiers battus. En dépit du côté futuriste de la série, les auteurs nous offrent des personnages principaux très réalistes, à commencer par Ohji. Ce trentenaire sur le retour a quelque chose de profondément touchant et l'on comprend parfaitement son dégoût face à sa vie actuelle.

Il faut dire que sa femme ne fait pas grand chose pour le comprendre et semble vouloir faire tout ce qui est en son pouvoir pour qu'Ohji mène une vie aussi rangée et insipide que possible (selon le parfait modèle japonais). Et c'est en se rebellant contre cette "standardisation" qu'Ohji va trouver un vrai sens à sa vie et par la même occasion réveiller des sensations semblables chez ses anciens camarades. C'est en étant lui-même qu'il parvient à se libérer, ce qui est d'ailleurs démontré par sa victoire finale.

Comme on pouvait s'y attendre avec une série dont la musique est l'un des principaux ingrédients, on a droit à une bande sonore très soignée et à un excellent générique de début, "Cautionary Warning", signé John Sykes et tiré de son album 20th Century. Cette chanson joue d'ailleurs un rôle essentiel dans la série puisque c'est celle qu'Ohji joue pour repousser les envahisseurs.

Qualité : TVRip
Vidéo : H263 | XviD | 640×480
Langue : Japonais
Sous-titre : Français ( Hard Sub )
Team(s) de Fansub : Eternal FanSub

Taille des fichiers : 2000 Mo